Comptabilité simplifiée de l'auto-entreprise

En instaurant le statut d'auto-entrepreneur début 2009, le gouvernement a donné l'envie à des centaines de milliers de personnes de se lancer de l'aventure de l'entrepreneuriat, sans avoir à se compliquer la vie avec les lourdeurs administratives habituelles lorsqu'on parle de création d'entreprise. Cependant, même si le statut d'auto-entrepreneur simplifie la création et la gestion de votre activité, il n'en demeurent pas moins qu'il y a quelques règles à respecter en terme de comptabilité.

Tout d'abord, la première obligation de l'auto-entrepreneur et de toujours émettre des factures qui reprennent toutes les mentions légales obligatoires en France. Si vous souhaitez être certain que toutes vos factures sont légales, consultez le site d'information sur la facturation en auto-entreprise qui vous permettra de vérifier que vous facturez bien dans les règles de l'art.

Ensuite, l'autre obligation de l'auto-entrepreneur est de tenir une comptabilité dite simplifiée, que vous devez tenir à disposition de l'administration fiscale en cas de contrôle. Contrairement aux entreprises classiques, vous n'avez donc pas de compte de résultat à établir ou de bilan annuel à produire. Vous devez uniquement tenir un livre des recettes, et éventuellement, un registre des achats pour certaines activités.

Enfin, n'oubliez pas que vous ne pouvez bénéficier du statut d'auto-entrepreneur que tant que votre Chiffre d'Affaires ne dépasse pas les plafonds imposés par la loi, sachant que ces plafonds sont réévalués chaque année. Il est donc important de tenir à jour sa comptabilité, afin de pouvoir anticiper et optimiser la transition vers une entreprise classique si jamais vous sortez des quotas de CA imposés pour l'auto-entreprise.

Mis à jour le: 21-08-2016